<

VIRULIX




  • Virulix n°41( 14 janvier 2012 )

    Déshabillez-moi (air connu) la complainte du transfert de tâches !
    Déshabillez-moi, sans rien dire,
    Oui, mais tout de suite, allez vite,
    Courrez à l’ARS, à l’HAS,
    Déshabillez-moi, Déshabillez-moi,
    Mais ne soyez pas trop visible, trop limpide,
    Profitez des mesures
    Démographiques
    Pour effeuiller les toubibs
    De leurs prérogatives
    Mais avec retenue
    Ne les laissez pas tous nus
    Déshabillez-moi, c’est peu (...)

  • Virulix n°40( 5 décembre 2011 )

    Incertitude et inquiétude sont sur un bateau…
    L’année 2012 approche. Les inquiétudes sont grandes face aux enjeux économiques actuels. L’économie de la santé intéresse au plus haut point les bretteurs de la présidentielle. Un petit coup sur la tête des médecins libéraux mêlé de populisme fera bon genre dans les couches populaires. Les deux partis de l’alternance font preuve d’une belle unanimité pour les années à venir. Leur programme commun : restriction des dépenses en profond décalage avec (...)

  • Virulix n°39( 17 novembre 2011 )

    Y’a plus de quoi rire !
    Vous commencez à me connaitre. Comme bête et méchant virus, le malheur des hommes m’émeut peu.
    La crise qui touche la finance m’est assez étrangère. J’ai même un petit regret de n’y être pour rien. Si pour l’instant il n’y a pas mort d’homme, cela pourrait venir.
    La misère risque de s’étendre sur tout le territoire sud-européen.
    La folie des hommes peut à tout moment accroître la crise par la colère souvent meurtrière. Le passé est là pour nous le rappeler.
    La recherche (...)

  • Virulix n°38( 22 octobre 2011 )

    Drôle d’attitude !
    Décidemment, la démocratie est la chose la plus mal partagée. Les syndicats minoritaires de certaines professions médicales et paramédicales s’organisent pour contrer ce que les majoritaires essayent de construire dans le cadre d’instances légitimement élues. C’est Léon qui va être content. Pas Zitrone… Trotsky. L’Agit-prop a encore des beaux jours devant elle. Pour certains, c’est leur fond de commerce. D’autres, dans ce groupe, ont une attitude plus mitigée, à la fois dedans et (...)

  • Virulix n°37( 30 septembre 2011 )

    Coucou le revoilou !
    Je suis de retour. J’ai bien choisi mon moment. Les vaccins contre la Grippe saisonnière arrivent à peine dans les pharmacies. Ceux de la Grippe H1N1 sont détruits avec le même acharnement que celui qui avait prévalu lors de la mise en place du programme soviétique de vaccination, qui avait fait ma joie. Il faut remarquer qu’une telle gabegie, vite oubliée, aurait une autre résonance si la dépense induite pouvait être imputée à l’activité des médecins. L’Etat a vite fait de (...)

  • Virulix n°36( 7 juillet 2011 )

    Convention : l’accroc, pôle position
    C’est en Grèce que tout semble se jouer pour la convention. Le Directeur de l’Assurance Maladie s’appuie sur la crise à Athènes pour justifier son peu d’allant à une augmentation des honoraires en France. Notre beau pays risque de perdre sa note AAA si la Caisse revalorise les médecins. Moi qui croyais que cette note ne concernait que l’Andouille de Vire, je me rends compte qu’elle influe aussi sur les toubibs. Il va falloir s’inquiéter de l’avenir de l’Amérique (...)

  • Virulix n°35( 24 juin 2011 )

    La tentation démographique
    La démographie médicale est un chiffon rouge que beaucoup agitent devant ceux qui ont en charge la continuité territoriale sanitaire. Ces responsables, ministres, députés, maires, s’affolent d’autant plus que leurs administrés en écho claironnent leur désarroi. Les oiseaux de mauvais augure de la profession en rajoutent une couche en dénigrant à longueur de complaintes le métier pour lequel ils souhaitent motiver les carabins. Paradoxe ou politique du pire. Quelques rapports (...)

  • Virulix n°34( 9 juin 2011 )

    T’as pas deux milliards ?
    On ne s’en est pas rendu compte mais les Caisses de l’Etat et de l’Assurance Maladie sont pleines. MG France pense que cet argent dont elles regorgent peut être utilisé dans les cinq ans qui viennent sur la médecine générale et elle seule. Cette affirmation populiste ne coûte rien. Elle manque simplement de responsabilité.
    Elle traduit la volonté de ce syndicat de surtout ne pas aboutir dans la négociation conventionnelle. Et d’attendre des jours meilleurs. Cela fait (...)

  • Virulix n°33( 19 mai 2011 )

    Protégez-nous des experts, nous nous occupons de nos ennemis
    Avec les affaires récentes et les différentes positions des organismes officiels de régulation et de décision, on ne peut éviter de se poser la question de la place des fameux experts, dont on se rend compte de la limite de l’expertise. Sans parler de tromperie sur la marchandise, on est en droit de se demander comment on aboutit à un échec aussi patent avec des êtres aussi brillants. Le médecin généraliste a l’impression d’être le (...)

  • Virulix n°32( 5 mai 2011 )

    Le scorpion et la grenouille
    Pour traverser le gué de la demande de soins, l’Assurance Maladie a besoin des médecins libéraux et en premier lieu des généralistes. La Caisse l’a bien compris. En donnant une rémunération basse, elle oblige le Médecin Généraliste à travailler beaucoup pour avoir un revenu adapté à son magistère une fois ses frais couverts. Elle a le culot d’appeler cela la productivité de la médecine libérale. En réalité, c’est une politique d’exploitation qui entraîne une dégradation de la (...)

  • Virulix n°31( 21 avril 2011 )

    Un périmètre pour la consultation de base à 23€
    Docteur, j’ai regroupé ...
    Madame Michu tousse depuis huit jours. Ça tombe bien justement elle voulait me parler de cette douleur qu’elle a au milieu du dos depuis trois semaines. En plus, elle a reçu depuis deux mois les papiers pour le dépistage organisé du cancer du côlon.
    Elle a une belle bronchite, Madame Michu ; son point dans le dos il va falloir aller plus loin en faisant un bilan minimum, ce n’est pas après une semaine de toux qu’on peut (...)

  • Virulix n°30( 1er avril 2011 )

    Les nettoyeurs de la médecine libérale
    Après l’article du Professeur Camilleri paru dans le Monde, un débat s’est installé sur la toile avec une réponse pertinente du tact au tact du Docteur Dupagne.
    On peut résumer les propos du Cher Professeur en un seul mot et quelques idées fortes : coercition pour l’exercice libéral ; obliger les jeunes généralistes (eux seuls, ils ont besoin des petites mains spécialistes dans leur service) à un exercice de quelques années à la campagne après leur internat ; (...)

  • Virulix n°29( 17 mars 2011 )

    Respect, Monsieur !
    La négociation conventionnelle qui s’ouvre va devoir apporter un peu d’air frais sur l’exercice de la Médecine Générale.
    Afin de lutter sur la double désaffection (des jeunes et des anciens), il va falloir faire preuve d’inventivité et emmener les investissements nécessaires. Mais au-delà de tout, il faut retrouver le respect que doit l’Assurance Maladie à ceux qui assurent les soins de premiers recours, ce respect n’étant d’ailleurs pas limité aux seuls médecins, mais aux (...)

  • Virulix n°28( 3 mars 2011 )

    Au boulot, les gars !
    Certains sénateurs freinent des quatre fers pour déboguer la loi Bachelot. La raison invoquée est une mauvaise raison. Ils pensent qu’en maintenant les contraintes vexatoires, ils arriveront à mieux répartir sur le territoire les médecins généralistes (car bien sûr, on ne veut contraindre qu’eux !).
    Ils veulent obliger les médecins à exercer dans des régions qu’ils ont laissé dépouiller de tous les services publics. Peut-être dans un second temps leur demanderont-ils de vendre (...)

  • Virulix n°27( 7 février 2011 )

    Eloge du concours de circonstances

    Les coïncidences font bien les choses. Alors que l’époque serait plutôt à une prise de conscience des gouvernants de l’état dégradé du métier de Généralistes (prise de conscience encore très pointilliste) ; alors que les médecins de famille viennent à peine d’avoir une augmentation de la Consultation, espérée depuis trois ans ; alors que devrait s’ouvrir une période de négociations conventionnelles ; comme par hasard apparaissent dans la presse des articles qui fustigent les médecins prescripteurs d’antibiotiques ou d’arrêts de travail abusifs. Avec des méthodes de Café du commerce, en envoyant un faussaire pour tromper les médecins, on tire des conclusions à partir de 50 exemples pour 60 000 Médecins Généralistes. C’est quand même une chance pour le Directeur de l’Assurance Maladie d’avoir de tels éléments au moment de l’ouverture de la négociation conventionnelle, avec deux éléments de la maîtrise faisant la une de journaux grand public.

    Loin de nous la mauvaise pensée de croire le Directeur à l’origine de ces pseudo études, dont l’impact médiatique est inversement proportionnel à la rigueur scientifique. Mais reconnaissons s’il s’agit d’un simple concours de circonstances qu’il sert bien celui qui va chercher à culpabiliser les prescripteurs pour éviter toute nouvelle progression de nos honoraires.

    Virulix

  • Virulix n°26( 20 janvier 2011 )

    Le chant du départ
    Souvenez-vous du milieu des années 90. Avec acharnement, l’Etat incitait les médecins, généralistes essentiellement, à cesser leur activité. Ce mécanisme incitatif à la cessation d’activité, connu sous l’acronyme MICA, a eu un succès certain. Il arrivait au moment idéal pour une partie de la population médicale qui débutait un rejet d’un exercice de plus en plus administré et administratif, prémices du burn­out.
    Les énarques avaient convenu depuis longtemps que les dépenses de santé (...)

  • Virulix n°25( 6 janvier 2011 )

    Les Voeux de Virulix
    Une Année de plus. A entendre dire que le rôle du médecin généraliste est essentiel au système de soins. A écouter les mielleux discours d’hommes politiques convaincus de devoir faire le contraire par manque de moyens. A continuer à trimer sans
    autre satisfaction que l’estime encore couramment répandue de nos patients… à condition qu’ils soient remboursés, bien sûr, … ce qui Docteur n’est plus trop le cas avec tout ce qu’on nous retient …
    Quelle visibilité avons-nous sur (...)

  • Virulix n°24( 16 décembre 2010 )

    Le Virulix d’or a été attribué
    Lors de la remise du Virulix d’or pour l’année 2010, toute la médecine générale était là. Le Virulix d’or a été attribué à Madame Roselyne Bachelot, au titre de la Ministre la plus illusionniste de l’histoire du Ministère de la Santé. Elle a tout au cours de sa fonction déclamé telle la Pythie de Delphes que la revalorisation de la médecine générale était son objectif. Elle aura réussi en trois ans à faire baisser le revenu de ceux qui exercent ce métier. Bravo l’artiste.
    Le (...)

  • Virulix n°23( 6 décembre 2010 )

    Ma bonne Fée
    Une nouvelle Fée s’est penchée sur le berceau de la Médecine Libérale. Dans notre monde merveilleux, les fées n’ont pas une baguette magique. Elles utilisent des rapports. Celui-ci fait deux cents pages. Ce n’est pas sans une certaine crainte que le bébé Médecine Générale voit s’approcher la fée, tant il s’est pris quelques rapports sur le museau, que personne n’a jamais pensé retirer de son visage ne serait-ce que pour appliquer une quelconque des mesures proposées. Ce rapport n’est pas pire (...)

  • Virulix n°22( 18 novembre 2010 )

    Bon Appétit, Messieurs
    Il faut avoir faim pour aller manger à l’Elysée quand on ne représente que soi-même. Mais il faut avoir de l’estomac pour inviter des médecins lambdas (ou presque) à déjeuner quand, le même jour, l’Etat que l’on dirige lance une enquête de représentativité pour la profession invitée. Nul ne sait comment sont choisis les joyeux convives. On a bien des pistes qui relèvent plutôt du copinage que de la nature de leurs engagements au service de la profession. On sent bien que la Ministre (...)


Cliquez pour passer d'une série à l'autre:
|1-20 |21-38

Veille WEB UNOF

Espace privé // Porte documents // Conception & développement du site de l'UNOF 2002->2013- Maurice BINIASZ