<

La lettre hebdomadaire




  • Lettre Hebdo n°396( 9 septembre 2008 )

    Y’a quelqu’un ?
    De la Loi « Patients, Santé et Territoires » au projet de financement pour 2009, on assiste au démantèlement textuel de la médecine libérale.
    Venant d’un gouvernement censé s’inspirer de la philosophie libérale, on se demande qui relit ces textes et avec quelles lunettes.
    Le démantèlement de l’existant passe pour progressiste. Le maintien de la liberté d’installation avec le libre choix du patient, le maintien d’une Convention Nationale avec l’Assurance Maladie, la poursuite d’une (...)

  • Lettre Hebdo n°395( 2 septembre 2008 )

    [bleu]Septembre, au boulot ![/bleu]
    Voilà une rentrée peu ordinaire. Après s’être quittés sur un point d’étape, les syndicats représentatifs et la CNAM doivent se retrouver. En septembre.
    Chacun connaît notre position qui doit tenir compte du contexte économique et d’une raideur décisionnelle (doux euphémisme) du Gouvernement.
    S’annonce le Projet de Loi budgétaire avec inclus le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale, dont les années passées ont montré conjointement l’éternelle restriction (...)

  • Lettre Hebdo n°394( 26 août 2008 )

    Une rentrée sous le signe de la récession. Arrêt buffet
    Avant d’être syndicaliste, je commençais les journaux par la fin, les spectacles, le sport quand je ne lisais pas uniquement « L’Equipe ».
    Depuis, je me rue sur les journaux économiques et sur les pages saumons pour voir où en est l’économie française. Je ne peux qu’encourager mes confrères à faire de même afin de connaître ce qui les attend.
    En périodes économiques florissantes, rares dans notre pays, ils peuvent espérer que quelques miettes tombent (...)

  • Lettre Hebdo n°393( 29 juillet 2008 )

    La Lettre Hebdomadaire de l’UNOF va prendre quelques jours de vacances et reviendra dès la rentrée de septembre.
    Bien sûr, nous veillons sur les évolutions estivales parfois dangereuses. Nous pourrions émettre rapidement un bulletin d’alerte en cas de surchauffe caniculaire des tutelles qui viendrait troubler votre été et notre exercice.
    Etape de plat conventionnel
    La dernière réunion conventionnelle de l’été a été la plus longue du tour de table entre la Caisse et les Syndicats. Treize heures. Etape (...)

  • Lettre Hebdo n°392( 22 juillet 2008 )

    Nouvelles du front de la négociation conventionnelle
    Peut-on appeler cela des négociations conventionnelles ? Peu de choses se profilent à l’horizon.
    Enfin, rien d’autre que ce qui intéresse le Directeur de l’UNCAM.
    Le contrat de bonne pratique, de prévention, d’efficience (rayez la mention inutile).
    Tout cela presse.
    Tout semble ficelé.
    Les thèmes sont choisis, les objectifs fixés.
    A vos rangs fixes. La valorisation est comme le soldat ... inconnue.
    Le temps passe.
    Le mois d’août se profile. (...)

  • Lettre Hebdo n°391( 15 juillet 2008 )

    Bien joué !
    En faisant annuler par le conseil d’Etat les arrêtés permettant l’application des avenants 14, 15 et 19, le syndicat MG France et ses alliés ont mis en difficulté médecins généralistes et spécialistes (voir ci-dessous le détail). Merci à eux.
    Quand on entend le Président de MG France se justifier en disant que son attitude n’est que la conséquence de « l’apartheid » qu’il a subi, la limite est atteinte. Je ne pense pas qu’à cause de la convention sa vie se déroule dans un township ni qu’il n’ait (...)

  • Lettre Hebdo n°390( 8 juillet 2008 )

    C à 23 euros, nouvelle négociation ...
    Après trois reports successifs, une séance de négociation est programmée ce jeudi 10 juillet.
    Ça traîne. Depuis un an, il s’agit du mode de fonctionnement institutionnel. Et pour faciliter le mécanisme, la loi a rajouté un délai de six mois à toute nouvelle application d’avenant.
    Toute décision sur les 23 euros qui surviendrait dans ce mois de juillet devra légalement attendre un semestre pour s’appliquer ... à condition que le Comité d’alerte ne sonne pas les (...)

  • Lettre Hebdo n°389( 1er juillet 2008 )

    Renvoyé dans ses 22
    L’image rugbystique en ce week-end de sacre Toulousain s’applique parfaitement à la semaine passée au niveau de la politique de Santé.
    Renvoi dans ses 22 du Directeur de la Caisse sur les vignettes bleues dans le cadre de l’ALD.
    Renvoi dans ses 22 (euro, bien sûr) de la négociation conventionnelle du fait des atermoiements et de reculades politico-médiatiques.
    Si les négociations sont repoussées de dix jours, rien de grave. Le passé n’est fait que de patience. Le plus (...)

  • Lettre Hebdo n°388( 24 juin 2008 )

    Nouvelle négociation conventionnelle ce vendredi.
    Avec pour horizon le C à 23 euros, une séance de négociation a lieu ce vendredi.
    Soyons clairs. Ce 23 euros est un dû. Il représente la première marche de l’accession de la Médecine Générale au rang des spécialités. Un refus serait un déni de cette reconnaissance que tous, comme un seul homme, considèrent comme devant être la grande annonce automnale dans la loi prévue sur la Santé.
    Il est indéniable que le rôle central des médecins généralistes leur (...)

  • Lettre Hebdo n°387( 17 juin 2008 )

    Négociations conventionnelles : devoir de vacances
    Le Directeur de l’UNCAM semble avoir mandat pour reprendre les négociations conventionnelles.
    Infirmièr(e)s et médecins sont en tête de liste. On attend d’en savoir plus sur le périmètre de liberté dont il dispose.
    Peut-il revaloriser la Consultation à 23 euros sans remettre de nouvelles contraintes pour aboutir à un accord ? On peut en douter car on sent bien ce qui se prépare. Remettre une petite couche d’obligations que ce soit sur la démographie, (...)

  • Lettre Hebdo n°386( 11 juin 2008 )

    Equilibre financier, à quel prix ?
    Chacun admet nécessaire l’équilibre des comptes de l’Assurance Maladie. Les médecins Généralistes, contributeurs positifs en terme d’imposition, voient bien l’intérêt d’un assainissement financier. Ils aiment autant que les autres leurs enfants et leurs petits enfants pour leur éviter un alourdissement de la dette.
    Alors, il faut prendre des mesures. Les patients ne veulent pas payer les franchises, on les comprend. Ils ne souhaitent pas non plus voir les charges (...)

  • Lettre Hebdo n°385( 3 juin 2008 )

    Le mépris pour la Médecine Générale
    La coupe se remplit. Le ras-le-bol approche. En attente des 23 euros, les Médecins Généralistes les voient reculer au fil de l’avancée du temps.
    Investis dans la Convention, avec des résultats évidents, ils attendent que l’Assurance Maladie tienne sa parole, et au delà, que les politiques honorent cette reconnaissance de la Médecine Générale qu’ils ont en permanence à la bouche.
    En lieu et place, ils chargent la barque des contraintes en faisant espérer une (...)

  • Lettre Hebdo n°384( 28 mai 2008 )

    Il va falloir s’y mettre !
    La négociation conventionnelle va-t-elle enfin débuter ? On sent bien qu’il ne s’agit pas d’une priorité pour la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.
    On peut comprendre qu’après les promesses sur la légitime reconnaissance de la Médecine Générale, elle ne soit pas très à l’aise pour annoncer un délai pour appliquer les 23 euros sur la Consultation. Ce choix politique, législatif, d’un retard de 6 mois s’impose à tous ... mais n’impose pas le respect. Il montre l’écart entre les (...)

  • Lettre Hebdo n°383( 20 mai 2008 )

    Drôle d’époque ...
    Drôle d’époque où chacun n’a à la bouche que la revalorisation de la Médecine Générale et où tous font leur possible pour retarder l’échéance des 23 euros.
    Drôle d’époque où l’arrivée d’un nouveau signataire conventionnel ne fait que retarder la survenue de cette revalorisation.
    Drôle d’époque où le Directeur de l’Assurance Maladie loue les résultats de la Convention et retarde une échéance attendue par toute une profession qui souhaite là une étape essentielle de sa reconnaissance.
    Si les (...)

  • Lettre Hebdo n°382( 13 mai 2008 )

    Pont, Pont, Pont, Pont (cinquième symphonie) !
    Le mois de Mai, gruyère de jours chômés, permet aux décideurs de poursuivre leur ambition principale : faire traîner les choses. Le sport national de nos élites. Le calendrier les arrange au-delà de leurs espoirs, ce qui repousse les prochaines réunions conventionnelles d’autant.
    Il faudra attendre pour faire ce qui est promis : la revalorisation de la Médecine Générale. Attendre au moins le 22 mai, jour de la réunion du Conseil de l’UNCAM, pour avoir les (...)

  • Lettre hebdo n°381( 30 avril 2008 )

    Du fait de congés chez notre routeur, la lettre hebdo de l’Unof ne paraîtra pas le mardi 6 mai.
    La spécialité de Médecine Générale en danger
    Il semblait que les Egos avaient pour but, entre autres, de valoriser la spécialité de Médecine Générale.
    Reconnaissance pour les aînés, valorisation de beaux diplômes pour les cadets.
    Or, lors de la réunion conventionnelle du mercredi passé, on a surtout entendu des contraintes pour les médecins généralistes.
    Pas un mot du C à 23 euros par le Directeur de l’UNCAM (...)

  • Lettre Hebdo n°380( 22 avril 2008 )

    R.G.P.P. : une drôle de pépé.
    La Santé risque d’être au régime minceur et soumise au traitement de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques).
    L’anorexie va être la règle. Il n’y aura pas de poursuite pour incitation à l’amaigrissement du bon docteur Woerth, médecin « es bourse fermée ».
    Aussi, quand on entend des revendications abracadantesques, on se demande s’il ne s’agit pas de l’énergie du désespoir de ceux qui ne savent plus par quel bout reprendre la main du jeu conventionnel.
    Drôle de (...)

  • Lettre Hebdo n°379( 15 avril 2008 )

    Revoici le temps de la réforme.
    Une réforme de plus pour le système de Santé. Elle devrait toucher plus largement que la précédente toute l’organisation des soins et particulièrement l’hôpital, grand oublié de 2004.
    Peut être verra-t-on à l’ordre du jour le financement et l’allocation de ressources consacrés par la communauté nationale à la Santé. Vaste programme. Un peu trop pour cette période de vaches maigres où chacun dans son secteur va jouer des coudes pour obtenir un peu plus que l’autre au banquet de (...)

  • Lettre Hebdo n°378( 8 avril 2008 )

    Honteuse attaque anti-syndicale
    La Commission de la Concurrence a frappé fort.
    Sur la plainte de l’Association Famille Rurale, proche d’un moustachu faucheur volontaire, elle a condamné à une amende les syndicats médicaux et tout particulièrement la CSMF et l’UMESPE (pour une valeur cumulée de 370 000 EUR). Cette somme est certes passible d’appel, mais celui-ci n’est pas suspensif et l’amende doit être réglée.
    Ce genre de décision montre aux médecins deux choses :
    D’abord le syndicat qui les défend et (...)

  • Lettre Hebdo n°377( 1er avril 2008 )

    La CSMF dans le combat de la réforme
    La CSMF a tenu son Assemblée Générale ce week-end. A l’intérieur de notre maison commune, l’UNOF a porté les demandes des médecins généralistes dans le cadre de l’organisation des soins, dont la réforme est à l’ordre du jour gouvernemental.
    L’avenir, obscurci par l’évolution économique du pays, doit continuer à améliorer la condition de chacun, à l’instar du travail entrepris depuis trois ans.
    Il faut que chacun s’y retrouve suffisamment afin d’éviter la division (...)


Cliquez pour passer d'une série à l'autre:
|1-20 |21-40 |41-60 |61-80 |81-100 |101-120 |121-140 |141-160 |161-180 |181-200 |201-220 |221-240 |241-260 |261-280 |281-300 |301-320 |321-340 |341-360 |361-380 |381-400 |401-420 |421-440 |441-460 |461-480 |481-500 |501-520 |521-540 |541-560 |561-580 |581-600 |601-614

Veille WEB UNOF


CSMF

Confédération des syndicats médicaux français :
La CSMF est une confédération de syndicats départementaux regroupant généralistes et spécialistes. Elle fédère deux structures nationales, l’UNOF pour les généralistes et l’UMESPE pour les spécialistes. L’UMESPE regroupe elle-même plus de 33 syndicats de spécialité. Elle représente et défend aussi les médecins à exercice particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.

Espace privé // Porte documents // Conception & développement du site de l'UNOF 2002->2013- Maurice BINIASZ