<

La lettre hebdomadaire




  • Lettre Hebdo n°419( 3 mars 2009 )

    Loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires » : reprise des débats … ou des hostilités
    La Loi revient après une semaine de vacances devant le Parlement. De tout lieu, on sent un vent de panique. Et pas uniquement sur des bases électoralistes en direction des professions médicales et paramédicales.
    Les Députés de la Majorité, pour parler que d’eux, commencent à se rendre compte de l’absurdité de vouloir contraindre l’une ou l’autre profession pour des responsabilités qu’elle n’a pas.
    Le doute gagne (...)

  • Lettre Hebdo n°418( 24 février 2009 )

    Démographie : de nouvelles précisions
    Tout et son contraire auront été dits pour ce qui concerne la démographie médicale.
    Hier, trop nombreux au point de faire une prime à l’arrachage appelée MICA. Aujourd’hui, mal répartis au point d’imaginer contraindre les installés à faire de la médecine foraine sous peine d’amendes.
    Et demain ?
    Et bien demain, on apprend que les zones sur dotées d’aujourd’hui (telles Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon) deviendront sous dotées. On découvre, grâce à une (...)

  • La lettre Hebdo n°417( 17 février 2009 )

    Le monde libéral contre la Loi … et pas tout seul
    Qui peut faire avancer une réforme en ayant contre soi autant de professions et de professionnels ?
    Quel aveuglement et quelle obstination pour continuer à marteler aux libéraux que cette réforme sauvera le système libéral, et aux hospitaliers modernisera l’hôpital !
    La Ministre de la Santé, c’est Super-Mario chez les toubibs. Sauf qu’il ne s’agit pas d’un jeu. Au bout, il y a la santé de millions de Français et l’engagement de dizaine de milliers de (...)

  • Lettre Hebdo n°416( 10 février 2009 )

    HPST, premier round !
    La loi affronte son premier examen en urgence devant l’Assemblée Nationale. L’UNOF a fait part de toutes ses préventions sur cette loi.
    Le risque est grand d’une mise en cause de notre exercice et de notre liberté. Sous le légitime prétexte de répondre à la difficulté démographique, certains sont tentés de remettre en cause non seulement la liberté d’installation mais aussi la légitimité de ceux qui sont installés.
    Le Parlement dans sa grande sagesse devra être attentif aux (...)

  • Lettre Hebdo n°415( 3 février 2009 )

    Ouf ! on a cru à une taxe, ce ne sera qu’une contribution !
    La Ministre nous a rassuré. Elle ne veut pas parler de taxe. Elle utilise le terme de contribution.
    Entre euphémisme et sémantique, on se permet de demander s’il s’agira d’une contribution directe ou indirecte ? Autrement dit, un impôt appliqué à ceux qui n’acceptent pas de se délocaliser. Est-ce que, par hasard, mais vraiment par hasard, on nous prendrait pour des imbéciles … ?
    Alors qu’installés depuis une, deux voire trois décennies, ils (...)

  • Lettre Hebdo n°414( 27 janvier 2009 )

    La revalorisation toujours notre combat
    La crise économique ne peut pas tout expliquer. En tout cas pas l’absence de la revalorisation de la Consultation.
    Mesure d’équité eu égard aux autres spécialités, cette rémunération a été largement gagée par la maîtrise médicalisée, surtout articulée autour du rôle du médecin traitant.
    On connaît l’état économique du pays. On peut comprendre la réticence de l’affichage d’une telle mesure eu égard à la population. Mais avec des actes qui ne progressent plus pour la (...)

  • Lettre Hebdo n°413( 20 janvier 2009 )

    La taxation au goût du jour
    La bonne idée de ce début d’année : faire casquer les médecins installés dans les zones sur-denses s’ils refusent d’aller faire des piges dans les régions sous-denses. Sûr et certain que cette mesure va résoudre tous les problèmes.
    Beaucoup ont dit et écrit que la contrainte ne résoudrait rien, que cela ne ferait qu’aggraver le phénomène, dissuader les médecins les plus avancés dans l’âge, leur faire changer d’orientation ou arrêter, orienter les plus jeunes vers le salariat. (...)

  • Lettre Hebdo n°412( 13 janvier 2009 )

    Hôpital Public, Médecine de ville : même combat ?
    En souhaitant une bonne année aux professionnels de Santé, le Président de la République a bien précisé qu’il n’y aurait pas d’étrennes pour le financement de l’Hôpital Public.
    Les Caisses, annoncées vides depuis longtemps, regorgent … de dettes.
    Nos confrères hospitaliers ont au moins un point de commun avec nous : essayer de faire mieux avec autant.
    Il faut écouter ce qu’ils disent, tellement cela évoque nos préoccupations. Leur travail, alourdi par les (...)

  • Lettre Hebdo n°411( 6 janvier 2009 )

    Un 2009, tout neuf ?
    Après une année de vide conventionnel (pas en nombre de réunions !), il semble que le calendrier de début d’année s’accélère. Comme chaque fois, ce maigre espoir peut faire croire qu’enfin la Médecine Générale obtiendra cette reconnaissance que seuls les textes lui donnent.
    C’est maintenant le couteau sous la gorge que les Partenaires vont se retrouver autour de la table.
    Et ce couteau a un nom : la Loi HSPT.
    Elle permettra au politique d’inscrire dans la Loi tout ce qui n’aura (...)

  • Lettre Hebdo n°410( 16 décembre 2008 )

    L’U.N.O.F. vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous en 2009 pour sa lettre hebdomadaire.
    Si vous avez les boules, gardez les pour le sapin !
    C’est le message adressé aux médecins par les tutelles après 6 mois de négociations inutiles. Rien de nouveau sous le soleil conventionnel. Les protestations et menaces des commandants de bord d’Air France, dont on rappelle que la fin de carrière s’achève à 15 000 euros par mois, sont plus rapidement écoutés que les nôtres.
    Le (...)

  • Lettre Hebdo n°409( 9 décembre 2008 )

    Bon Anniversaire, la Conf’ !
    La C.S.M.F. a donc 80 ans. Un âge vénérable. Elle n’a pas la maladie d’Alzheimer la Conf’. Elle se rappelle que, durant toute son Histoire, elle a dû lutter contre ceux qui voulaient détruire la médecine libérale et sociale à la Française.
    Et chaque fois, à la fin de leur mandat, les présidents successifs pouvaient s’honorer d’avoir maintenu un secteur libéral fort et viable au côté d’un hôpital public indispensable lui aussi. Saine concurrence/coopération au service des (...)

  • Lettre Hebdo n°408( 2 décembre 2008 )

    Négociations conventionnelles : le surplace
    Le Directeur de l’Assurance Maladie aurait fait un excellent pistard. Roi du surplace, il attend que le partenaire (adversaire) se dévoile et lance le sprint de loin.
    Il a agit ainsi avec la démographie laissant MG France proposer un mécanisme de sanctions pour les médecins installés dans les zones sur dotées.
    Ensuite, le Directeur ne parle plus que de ça pour le contrat de solidarité intergénérationnelle.
    Ensuite, sa formation militaire le fait jouer à (...)

  • Lettre Hebdo n°407( 25 novembre 2008 )

    Un sondage éclairant … avec quelques surprises
    Le sondage CSA, fait à la demande de la CSMF, éclaire sur le ressenti actuel des médecins libéraux.
    On y voit leur attachement à la maîtrise médicalisée (69 %), au paiement à l’acte (76%), leur opposition à la Loi « Hôpital, Santé, Patients et Territoires » (48% contre 32% qu’ils considèrent comme une étatisation (64%), leur défiance envers ceux qui la portent (50% de mauvaise opinion pour la Ministre de la Santé contre 37% de favorable).
    Ils sont prêts à 77 % à (...)

  • Lettre Hebdo n°406( 18 novembre 2008 )

    Négociation conventionnelle : que de temps perdu ?
    Perd-t-on vraiment du temps au cours des négociations conventionnelles ? Pas forcément.
    On en entend des vertes et des pas mûres. Des chiffres sont donnés par les caisses.
    La mine du Directeur à leur énoncé fait douter l’assistance de leur fiabilité. Certains syndicats font d’histoires de chasse une vérité révélée. D’autres expriment tout et son contraire, au sein de la même délégation et, en fin de compte, on ne comprend rien à leur expression. (...)

  • Lettre Hebdo n°405( 12 novembre 2008 )

    Négo de gogos ?
    Nouvelle séance de négociations aujourd’hui. Quel ordre du jour ? Celui qui est prévu ou un autre ? Depuis le début, tout est fait pour noyer le poisson.
    La période s’y prête.
    Et pas uniquement d’un point de vue climatique.
    Atomisation de la représentation professionnelle.
    Palabres aussi inutiles qu’improductives pour l’avenir de nos métiers, concepts fumeux à tous les étages.
    A force de vouloir inventer le meilleur des mondes, on en oublie le pragmatisme et le devenir actuel du (...)

  • Lettre Hebdo n°404( 4 novembre 2008 )

    Le C à 23 euros va-t-il être gagé 3 fois ?
    Depuis qu’il a été signé, les économies qui devaient permettre le C à 23 euros ont été largement acquises que ce soit sur l’activité propre des médecins généralistes avec la diminution des actes que sur la maîtrise des prescriptions.
    Las, les discussions dans les Egos, nécessaires réflexions sur l’avenir du métier, ont noyé le poisson de la Consultation, tout en affirmant sa légitimité.
    Les Ministres du Budget et de la Santé remettent le compteur des économies à zéro (...)

  • Lettre Hebdo n°403( 28 octobre 2008 )

    Dépenses maladies : les soins de ville montrent l’exemple
    La hausse des dépenses d’Assurance Maladie en soins de Ville a été de 2% (pour un total de 3,9% général sur les 12 derniers mois).
    Les honoraires médicaux et dentaires ont une croissance très modérés (+1,6%), qui d’ailleurs est en diminution.
    Analyses médicales, dépenses de médicaments poursuivent leur décrue essentiellement liée à l’effet Franchises. Même les transports sanitaires sont sages et stables.
    Trouvera-t-on encore un Ministre pour dire (...)

  • Lettre Hebdo n°402( 21 octobre 2008 )

    Ils ne changeront jamais ! Nous non plus !
    L’interview du Ministre du Budget dans le « Quotidien du Médecin » du 13 octobre 2008 montre bien que l’Enarchie, partout et en tout lieu, sème le poison de l’anti-libéralisme dans le domaine médical.
    Que de regrets ! La disparition des lettres clés flottantes font verser à M. Woerth une larme de crocodile. L’amalgame fait entre la maîtrise médicalisée et la maîtrise comptable montre que les vieux démons reprennent le pouvoir. La crise actuelle a bon dos.
    Le (...)

  • Lettre Hebdo n°401( 15 octobre 2008 )

    L’UNOF, le syndicat des spécialistes libéraux en médecine générale
    Lors de son Comité Directeur du 11 octobre 2008, l’UNOF-CSMF a décidé d’intensifier son action pour la défense de la Médecine Générale en mettant l’accent sur la vision libérale et sociale qui sont les valeurs, l’éthique et l’histoire de la CSMF.
    Au moment où la société est sur le point d’être atteinte de plein fouet par une crise qualifiée d’historique, va-t-on se passer, pour répondre aux souffrances individuelles à venir, de la productivité (...)

  • Lettre Hebdo n°400( 7 octobre 2008 )

    De l’utilité de la protestation
    Une fois de plus, la vigilance syndicale a porté ses fruits.
    Une première version du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) contenait quelques joyeusetés : le retour des lettres clés flottantes au gré de l’évolution des dépenses, synonyme de baisse des actes ; l’évaluation du service médical rendu des actes médicaux par la Haute Autorité en Santé, créant des actes « en vignette bleue » avec des remboursements diminués.
    Grâce à notre protestation devant (...)


Cliquez pour passer d'une série à l'autre:
|1-20 |21-40 |41-60 |61-80 |81-100 |101-120 |121-140 |141-160 |161-180 |181-200 |201-220 |221-240 |241-260 |261-280 |281-300 |301-320 |321-340 |341-360 |361-380 |381-400 |401-420 |421-440 |441-460 |461-480 |481-500 |501-520 |521-540 |541-560 |561-580 |581-600 |601-620 |621-637

Espace privé // Porte documents // Conception & développement du site de l'UNOF 2002->2013- Maurice BINIASZ