<

La lettre hebdomadaire




  • Lettre Hebdo n°379( 15 avril 2008 )

    Revoici le temps de la réforme.
    Une réforme de plus pour le système de Santé. Elle devrait toucher plus largement que la précédente toute l’organisation des soins et particulièrement l’hôpital, grand oublié de 2004.
    Peut être verra-t-on à l’ordre du jour le financement et l’allocation de ressources consacrés par la communauté nationale à la Santé. Vaste programme. Un peu trop pour cette période de vaches maigres où chacun dans son secteur va jouer des coudes pour obtenir un peu plus que l’autre au banquet de (...)

  • Lettre Hebdo n°378( 8 avril 2008 )

    Honteuse attaque anti-syndicale
    La Commission de la Concurrence a frappé fort.
    Sur la plainte de l’Association Famille Rurale, proche d’un moustachu faucheur volontaire, elle a condamné à une amende les syndicats médicaux et tout particulièrement la CSMF et l’UMESPE (pour une valeur cumulée de 370 000 EUR). Cette somme est certes passible d’appel, mais celui-ci n’est pas suspensif et l’amende doit être réglée.
    Ce genre de décision montre aux médecins deux choses :
    D’abord le syndicat qui les défend et (...)

  • Lettre Hebdo n°377( 1er avril 2008 )

    La CSMF dans le combat de la réforme
    La CSMF a tenu son Assemblée Générale ce week-end. A l’intérieur de notre maison commune, l’UNOF a porté les demandes des médecins généralistes dans le cadre de l’organisation des soins, dont la réforme est à l’ordre du jour gouvernemental.
    L’avenir, obscurci par l’évolution économique du pays, doit continuer à améliorer la condition de chacun, à l’instar du travail entrepris depuis trois ans.
    Il faut que chacun s’y retrouve suffisamment afin d’éviter la division (...)

  • Lettre Hebdo n°376( 25 mars 2008 )

    La majoration du C sacrifiée sur l’autel des dépenses hospitalières induites ?
    700 millions d’euros de dépenses pharmaceutiques d’origine hospitalière sur la médecine de ville. Voilà le montant à retenir quand vous entendrez parler des difficultés financières de l’Assurance Maladie pour vous octroyer la reconnaissance de notre spécialité en portant le C à 23 euros.
    La Ministre, lors de l’examen de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale, avait pris l’engagement de faire la part de ce qui revenait à (...)

  • Lettre Hebdo n°375( 18 mars 2008 )

    Nomenclature clinique : une première démarche
    Le groupe de travail sur la Nomenclature des Actes cliniques commence par aborder la typologie des consultations des spécialités.
    Cette démarche, déjà effectuée par les sociétés savantes, doit permettre de quantifier le contenu d’une consultation pour en apprécier la complexité. Cela s’applique à toutes les spécialités, donc à la Médecine Générale.
    La Consultation y est souvent une aventure qui, partant d’une demande unique du patient, connue ou inconnue, va de (...)

  • Lettre Hebdo n°374( 11 mars 2008 )

    La médecine générale libérale existera-t-elle encore dans 10 ans ?
    Depuis les récentes évolutions, on a vu que la médecine générale libérale cherche sa voie.
    Comme si plus rien n’allait. Comme si nous n’avions que des problèmes, des interrogations et aucune solution.
    Même si depuis 2002 beaucoup d’éléments de notre exercice ont évolué. Même si, devant la réalité, les opposants à la convention sont bien obligés d’en reconnaître les mérites, et rejoindre le lieu unique où se décide l’avenir professionnel. (...)

  • Lettre Hebdo n°373( 4 mars 2008 )

    Une Assemblée Générale offensive
    L’UNOF qui a tenu son assemblée générale a recueilli toutes les informations de terrain.
    On voit que dans les nouvelles récentes, la gestion des secteurs de Permanence de soins tels que ceux voulus par le Ministère ne correspond pas, dans la moitié des départements, à la réalité.
    Une mission de conciliation sur ces difficultés doit être rapidement mise en action pour essayer de comprendre ce qui se passe et de concilier besoins et possibilités locales.
    Notre assemblée a (...)

  • Lettre Hebdo n°372( 26 février 2008 )

    Réunion conventionnelle : un coup d’épée ... où çà ?
    La réunion conventionnelle de ce jeudi va réunir tous les syndicats représentatifs. N’en faisons pas une montagne au risque d’assister à l’accouchement d’une souris. Il ne s’agit de rien d’autre que de la venue dans la convention de syndicats qui l’ont si abondamment critiquée, qu’ils usent d’arguties pour revenir dans le jeu sans paraître se renier.
    Là n’est pas le problème du médecin généraliste moyen qui, depuis longtemps, a accepté cette convention en (...)

  • Lettre Hebdo n°371( 19 février 2008 )

    Une réforme en 2008 au programme du Président de la République
    Lors de l’entrevue accordée hier par Monsieur Nicolas SARKOZY à la CSMF, le Président de la République a affirmé sa volonté de mener à bien une réforme de la Santé en 2008, dans un contexte économique difficile.
    Axes principaux : l’hôpital et le financement, grands oubliés de la précédente réforme de 2004, comme nous l’avons toujours dit.
    Le financement est lui abordé dans le cadre d’une différenciation de ce qui relève de la solidarité et de (...)

  • Lettre hebdo n°370( 12 février 2008 )

    Etats généraux de l’organisation de la santé : fin de la première étape
    Ce vendredi, ont été restitués les travaux et le bilan de deux mois, au pas de charge, des Egos.
    Essayons de voir les points débattus pendant cette journée, dont une partie semble avoir déjà été entérinée par la Ministre de la Santé.
    Formation initiale : une reconnaissance attendue et méritée
    Depuis longtemps, les syndicats professionnels ont agi pour que la reconnaissance de la Médecine Générale passe par un statut universitaire (...)

  • Lettre Hebdo n°369( 5 février 2008 )

    Une révolution entraînerait une révolte
    Il va falloir choisir. Dans quelle direction vont aller les conclusions des Etats Généraux de l’Organisation de la Santé (EGOS) ?
    Actuellement cantonnés à la Médecine Générale, les débats emmènent un certain nombre de points de consensus. Tout ce qui concerne la formation (l’intéressement par une dynamique universitaire des étudiants vers la Médecine Générale, la reconnaissance du rôle des enseignants de notre spécialité, etc.) permet de faire bloc derrière ceux qui (...)

  • Lettre Hebdo n°368( 29 janvier 2008 )

    Revaloriser la Médecine Générale : une exigence
    Chaque jour, on entend l’importance du rôle du Médecin généraliste dans tous les discours des responsables.
    Tant que cela n’engage que des paroles, tout le monde est d’accord.
    Autrement plus compliqué quand il s’agit de passer aux actes.
    On noie le poisson en faisant croire que d’autres modes de paiement pourraient répondre à la demande professionnelle de la totalité de la profession. On sait déjà que cela ne peut s’étendre à tous.
    Aussi, on créé des (...)

  • Lettre Hebdo n°367( 22 janvier 2008 )

    En catimini
    Donc, il semblerait qu’en signant l’avenant de fin d’année, les nonistes soient rentrés de fait dans la Convention.
    Vu les maux et les mots avec lesquels ils l’ont accablé, espérons qu’ils se soient fait exorciser.
    N’écoutant que leur courage, ils rentrent en catimini pour éviter de reconnaître les avancées obtenues. L’hypocrisie est un vice à la mode et les vices à la mode passent pour vertu.
    Tout cela a un prix, comme par exemple leur silence pendant l’élaboration de la Loi de Financement (...)

  • Lettre hebdo n°366( 15 janvier 2008 )

    La franchise pénalise la Consultation
    J’ai été, depuis le début, défavorable à la Franchise. Sur les actes médicaux existait déjà le fameux un euro qui ne régule pas grand chose.
    La nouvelle franchise s’applique sur les actes paramédicaux et sur chaque boite de médicaments.
    Le seul problème : cette somme est acquittée par le patient sur les remboursements dus par la Caisse.
    De fait, la déduction se fait la plupart du temps sur le remboursement de la Consultation et les patients pensent, et nous le (...)

  • La lettre hebdo n°365( 8 janvier 2008 )

    Une Bonne Année 2008 ??
    La reconnaissance de la Médecine Générale comme spécialité.
    La Médecine Générale rentre dans la cour des spécialités. Officiellement.
    Sans prétention, pour beaucoup d’entre nous c’était chose faite dans notre tête et dans notre attitude quotidienne. Depuis longtemps, notre expertise et notre rôle au centre du système de soins ne sont l’apanage de personne d’autre.
    L’existence même de notre métier est confortée par le travail de chacun de nous sans qu’il soit utile de lorgner sur (...)

  • Lettre Hebdo n°364( 18 décembre 2007 )

    L’U.N.O.F. vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous en 2008 pour sa lettre hebdomadaire.
    Une nouvelle avancée pour la Permanence de soins
    La réunion conventionnelle de jeudi n’aura entraîné qu’une seule décision : la prise en charge de l’astreinte de la Permanence de soins du samedi après-midi et des ponts devrait voir le jour.
    Il faut pour cela une nouvelle réunion qui, afin de gagner du temps, devra réunir tous les syndicats représentatifs.
    Conséquence de la Loi de (...)

  • Lettre Hebdo n°363( 11 décembre 2007 )

    Les Etats Généraux avant la Révolution ?
    Voilà venir les Etats Généraux de l’offre de soins.
    L’état de l’offre de soins est-il tel qu’il faille en appeler à des procédures pré-révolutionnaires pour résoudre le problème ?
    Certes, tout ne va pas bien. Mais enfin !
    Qui peut dire qu’actuellement l’accès aux soins soit limité ? Il semblerait que le recours de certains de nos concitoyens soit trop important. On reprocherait même aux médecins d’entretenir cette tendance.
    Donc, tout va tellement mal, qu’il faut (...)

  • Lettre Hebdo n°362( 4 décembre 2007 )

    La Consultation du Médecin Généraliste doit être à 23 euros le 1er juin 2008
    On va le répéter pendant 6 mois. Pourquoi ? Parce que nous sentons bien dans les propos de la Ministre de la Santé qu’elle prépare tout pour que cela ne s’applique pas. Elle parle des résultats de la maîtrise comme s’il s’agissait d’une punition.
    Sa Loi de Financement de la Sécurité Sociale a prévu un taux de progression de l’objectif de dépenses tellement bas que le Comité d’alerte est quasi automatique.
    Nous avons été les seuls (...)

  • Lettre Hebdo n°361( 27 novembre 2007 )

    P.L.F.S.S. dans la cohue des grèves
    Voilà. Le forfait a eu lieu. Pas de ces forfaits qui rapportent aux médecins et dont certains sont friands.
    Non. Simplement en profitant du brouhaha social, la Commission Mixte Paritaire est revenue sur les quelques modifications positives du Sénat pour rétablir le texte initial de l’Assemblée Nationale.
    On voit bien que l’avenir de la médecine libérale ne fait pas partie du futur plan de Santé du gouvernement, et que le sort des médecins généralistes, si souvent (...)

  • Lettre hebdo n°360( 20 novembre 2007 )

    La petite amélioration du PLFSS par le Sénat
    La Commission sénatoriale du Sénat a rendu son arbitrage sur le PLFSS. La suppression de la taxe « feuille de soins », inapplicable et inepte, est une bonne nouvelle.
    Marginales, ces modifications ne changent pas l’esprit de la Loi, toujours aussi anti-médecine libérale.
    Par une gymnastique comptable, l’hôpital se retrouve sur-doté par rapport à la ville, comme d’habitude. Tout est donc différent, en restant comme avant. Les futurs blocages seront aussi (...)


Cliquez pour passer d'une série à l'autre:
|1-20 |21-40 |41-60 |61-80 |81-100 |101-120 |121-140 |141-160 |161-180 |181-200 |201-220 |221-240 |241-260 |261-280 |281-300 |301-320 |321-340 |341-360 |361-380 |381-400 |401-420 |421-440 |441-460 |461-480 |481-500 |501-520 |521-540 |541-560 |561-580 |581-597

Veille WEB UNOF


CSMF

Confédération des syndicats médicaux français :
La CSMF est une confédération de syndicats départementaux regroupant généralistes et spécialistes. Elle fédère deux structures nationales, l’UNOF pour les généralistes et l’UMESPE pour les spécialistes. L’UMESPE regroupe elle-même plus de 33 syndicats de spécialité. Elle représente et défend aussi les médecins à exercice particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.


Haute Autorité de Santé - Haute Autorité de Santé Page d’accueil - Accueil - Accueil 2012

La HAS est une autorité publique indépendante qui contribue à la régulation du système de santé par la qualité. Elle exerce ses missions dans les champs de l’évaluation des produits de santé, des pratiques professionnelles, de l’organisation des soins et de la santé publique

Espace privé // Porte documents // Conception & développement du site de l'UNOF 2002->2013- Maurice BINIASZ