<

La lettre hebdomadaire




  • Lettre Hebdo n°599( 26 février 2013 )

    Le fait de la semaine : Au secours, le testing revient.
    Une proposition de loi sénatoriale veut introduire le testing comme preuve du refus de soins. Une fois de plus, on cherche à stigmatiser notre profession. On est bien loin de la réalité quotidienne. Les Médecins Généralistes sont le plus souvent concernés par des documents non à jour, par l’absence d information sur le statut du patient par rapport au médecin traitant, par les complications des caisses pour effectuer une prise en charge (...)

  • Lettre Hebdo n°598( 19 février 2013 )

    Le fait de la semaine : Déclaration des Objectifs de Santé publique : hâtez-vous !
    Dernières heures pour déclarer les objectifs de santé publique, partie organisation du cabinet et partie prise en charge des maladies chroniques (voir ci-dessous l’Observatoire de la Convention). Dans certaines régions, on frise les 80% de déclarations (et pas dans les régions où les médecins ont le moins de travail !). Fin mars début avril, les médecins accéderont aux rémunérations afférentes à tous les objectifs, (...)

  • Lettre Hebdo n°597( 12 février 2013 )

    Le fait de la semaine : la stratégie nationale de santé
    Le Premier Ministre a mis en place la stratégie nationale de santé qui doit être l’alpha et l’oméga de la politique gouvernementale pour organiser notre secteur. Les objectifs sont ambitieux et à définir dans leur effectivité. La clef de voute en est le parcours de soins de la personne au fil de la prise en charge de son état de santé et en amont du soin l’action sur les déterminants de santé. Pour cette ambition, sera mis en place un comité des (...)

  • Lettre Hebdo n°596( 5 février 2013 )

    Le fait de la semaine : Pas à pas
    Ceux qui croient à la révolution et au grand soir seront déçus. Depuis toujours, le mouvement conventionnel est progressif, les grandes victoires (2002) peu nombreuses. Elles s’appuient sur la mobilisation des médecins, essentiellement les généralistes, et actuellement ils sont peu mobilisables, parce qu’ils font le job avec compétence et ardeur et sentent les effets de la crise sur leurs patients. Malgré cela, les choses bougent. Les dernières : la prise en charge (...)

  • Lettre Hebdo n°595( 29 janvier 2013 )

    Le fait de la semaine : les agressions contre les médecins, l’Etat doit agir.
    Malgré la recherche de solutions appropriées pour essayer de défendre les médecins dans leur exercice face à une société de plus en plus violente, les agressions se poursuivent et entrainent des blessures graves, physiques et morales, chez des médecins qui ne sont là que pour le bien de leurs concitoyens. L’utilisation de bips d’alertes pour les médecins dans les quartiers difficiles et pour la permanence de soins (dans un (...)

  • Lettre Hebdo n°594( 22 janvier 2013 )

    Le fait de la semaine : les vieux démons sont toujours présents
    Les Sénateurs sont opiniâtres. Ils ont demandé, pour résoudre les problèmes démographiques, la mise en place d’un conventionnement sélectif. La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé a rejeté cette possibilité.
    Ouf ! Mais jusqu’à quand ? L’UNOF-CSMF a toujours lutté contre cette évolution qui toucherait au départ les jeunes installés, puis à terme tous les médecins généralistes.
    C’est une vieille idée, un vieux démon qui avait déjà (...)

  • Lettre Hebdo n°593( 15 janvier 2013 )

    Le fait de la semaine : contraception orale : une polémique de plus sur le dos des médecins.
    La polémique sur les pilules de troisième et quatrième générations montre une fois de plus la difficulté pour les instances à prendre leur responsabilité. Un médicament est considéré comme dangereux … et on avance sa date de déremboursement.
    L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM)veut empêcher la prescription aux médecins généralistes … et on lit dans un article du journal « Le Monde » que quelques (...)

  • Lettre Hebdo n°592( 8 janvier 2013 )

    Le fait de la semaine : Des vœux pour la Médecine Générale.
    Toujours évoquée comme le socle même de l’offre de soins de proximité, la médecine générale fait plus souvent l’objet de vœux pieux que de concrétisation du rôle essentiel de ses acteurs de terrain.
    Depuis près de 10 ans, nous essayons d’emmener les responsables de l’assurance maladie et du pouvoir politique à valoriser une profession qui a besoin de moyens pour répondre aux besoins d’une population porteuse d’affections graves et/ou chroniques (...)

  • Lettre Hebdo n°591( 18 décembre 2012 )

    La lettre hebdo vous souhaite
    de bonnes fêtes
    et vous retrouvera début 2013.
    Le fait de la semaine : Hold-up sur la formation des médecins ?
    Un peu d’histoire. Avec la Loi Bachelot, on allait voir ce qu’on allait voir. Le Développement Professionnel Continu (DPC) serait universel et financé. Financé par les sommes conventionnelles déjà présentes, majorées de la moitié de la taxe sur l’industrie pharmaceutique. Par un coup de bonneteau, disparition de la moitié des allocations prévues, (...)

  • Lettre Hebdo n°590( 11 décembre 2012 )

    Fait de la semaine : la parution de l’Avenant 8 : la fin d’une étape ? Le début d’une autre
    Par la parution au Journal Officiel de l’avenant 8, la volonté politique s’affirme malgré les remous marginaux qu’a suscitée la négociation. Les médecins généralistes des secteurs 1 et 2 vont, dès juillet 2013, en voir les effets sur leur exercice quotidien. Rappelons-en les grands traits.
    - Une première majoration de 5€ pour les personnes âgées de plus de 85 ans (80 ans en juillet 2014),
    - 5€ par patient (...)

  • Lettre Hebdo n°589( 4 décembre 2012 )

    Fait de la semaine : le Comité Directeur de l’UNOF regarde vers l’avenir
    La réunion du Comité Directeur de l’UNOF a validé la politique suivie dans la Confédération pour améliorer la valorisation de la médecine générale.
    Face aux difficultés économiques, l’UNOF accepte les nouveaux modes de rémunérations et les versements en tiers payant des compléments d’honoraires pour les personnes âgées afin de préserver l’accès aux soins d’une société en souffrance sociale.
    L’UNOF reste attachée au paiement à (...)

  • Lettre Hebdo n°588( 27 novembre 2012 )

    Le fait de la semaine : être prêts pour la fin de l’année.
    Les médecins généralistes sentent bien que la période actuelle apporte plus d’incertitudes que de visibilité sur l’avenir. Rémunérations, retraite, taxes diverses et variées font douter une profession à fleur de peau. La considération que leur portent les différents pouvoirs, quel que soit le bord d’origine, ne leur semble jamais aller dans le sens de leurs vraies préoccupations.
    Face à ces incertitudes, les médecins généralistes sont en droit (...)

  • Lettre Hebdo n°587( 20 novembre 2012 )

    Le fait de la semaine : Tout et son contraire.
    Bizarre cette attaque subite contre les mutuelles de la part des opposants à l’avenant 8. Il est une époque où quand les assurances complémentaires remboursaient les compléments d’honoraires, personne ne s’en plaignait. C’est un peu vite oublier les 800 millions d’euro apportés au secteur 2, et dont il n’a pas été question de la suppression pendant la négociation. Opposés comme nous au risque des réseaux mutualistes à conventionnement individuel, les (...)

  • Lettre Hebdo n°586( 13 novembre 2012 )

    Le fait de la semaine : savoir raison garder
    Chaude semaine annoncée. Mais ne voit-on pas que l’écume surévaluée représentée par internet et sa caisse de résonance ?
    Le faux procès fait aux syndicats signataires, souvent avec des outrances, mérite réponse.
    Les « forces » en présence :
    Un monde politique qui, s’appuyant sur des hyperdépasseurs, cherche à se refaire une santé sur des médecins qui prennent des suppléments d’honoraires modérés.
    Des médecins colombophiles pensent avoir une grande (...)

  • Lettre Hebdo n°585( 6 novembre 2012 )

    Le fait de la semaine : les médecins généralistes réalistes.
    Les confrères sondés par l’hebdomadaire « Le Généraliste » expriment leur malaise mais aussi leur réalisme devant l’évolution de leur profession.
    Certes, ils se plaignent de l’évolution administrée et tatillonne de leur métier. Ils en mesurent les limites dans une période de difficultés démographiques. Ils montrent une méfiance légitime sur un certain nombre d’évolutions, tels les partages ou transferts de tâche, dont ils souhaitent maîtriser la (...)

  • Lettre Hebdo n°584( 30 octobre 2012 )

    Le fait de la semaine : les généralistes ne seront pas oubliés.
    La négociation avait été ciblée par les pouvoirs publics sur la limitation des honoraires complémentaires au tarif de la sécurité sociale du secteur 2.
    Les médecins de secteur 1 risquaient de voir passer le train et les généralistes ne pas monter dedans.
    Par un combat farouche, nous avons fait rentrer dans la négociation la nécessaire valorisation des spécialités cliniques, combat que nous menons à chaque négociation.
    La (...)

  • Lettre Hebdo n°583( 24 octobre 2012 )

    Le fait de la semaine : histoire d’un accord
    C’est sur la durée qu’on voit si un accord est bon ou mauvais. Mais alors que le protocole semble devoir faire l’unanimité syndicale, il faut savoir d’où on vient avant d’analyser là où on est arrivé.
    La demande politique initiale était la restriction du secteur 2
    sous couvert de l’accès au soin des patients en faisant l’amalgame entre ce problème et celui des ultra-dépasseurs.
    Le secteur 1 revient dans le jeu.
    Toute la démarche a été de faire (...)

  • Lettre Hebdo n°582( 16 octobre 2012 )

    Le fait de la semaine : dépassement ... de bornes
    Les méthodes de négociations ne sont guère différentes d’une période à l’autre. Pour le cadre conventionnel, pas de changement. La normalité, c’est de tourner en rond. Après quatre heures de pseudo dialogue, on se retrouve au début. On pourrait mettre toute la responsabilité sur le dos du Directeur Général de l’Assurance Maladie. Mais la multitude des intervenants qui ne veulent surtout pas manquer une occasion de répéter ce qui a été dit quinze fois, et (...)

  • Lettre Hebdo n°581( 9 octobre 2012 )

    Le fait de la semaine : la négociation oubliera-t-elle les Généralistes ?
    Complètement obnubilé par les dépassements excessifs dont l’analyse chiffrée montre la marginalité, le pouvoir politique semble oublier que les soins dispensés chaque jour, l’accès aux soins de tous, est assuré par un corps social particulièrement homogène : les médecins généralistes de secteur 1. Faisant le job sans trop récriminer, font-ils encore partie des centres d’intérêt des décideurs ? La démographie se dégrade, l’attirance (...)

  • Lettre Hebdo n°580( 2 octobre 2012 )

    Le fait de la semaine : Objectif de temps de crise.
    La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé avait annoncé un Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) identique pour la Ville et l’Hôpital. Avec un ONDAM à 2,6 % pour les deux secteurs, la parole donnée est tenue. Même s’il n’y a pas des sommes très importantes pour des raisons économiques évidentes, c’est toujours mieux que les pseudos 2,5 % de l’an passé qui était en fait à 2,1 pour la ville et 2,6 pour l’hôpital. A écouter le (...)


Cliquez pour passer d'une série à l'autre:
|1-20 |21-40 |41-60 |61-80 |81-100 |101-120 |121-140 |141-160 |161-180 |181-200 |201-220 |221-240 |241-260 |261-280 |281-300 |301-320 |321-340 |341-360 |361-380 |381-400 |401-420 |421-440 |441-460 |461-480 |481-500 |501-520 |521-540 |541-560 |561-580 |581-600 |601-620 |621-636

Espace privé // Porte documents // Conception & développement du site de l'UNOF 2002->2013- Maurice BINIASZ