<

La lettre hebdomadaire




  • Lettre Hebdo n°545( 7 décembre 2011 )

    Le fait de la semaine : La diète pour cinq ans
    Le message est clair. Dans les deux camps. L’alternance, ou la continuité, sera surtout celle de la rigueur pour l’Assurance Maladie. Avec un Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) au maximum à 2,5 %, pour la future majorité la plus dispendieuse (!), on connait déjà le résultat. Une médecine de ville pressurée face à un hôpital préservé. Comme d’habitude. Comme cette année où, une fois de plus, les médecins libéraux ont été les plus (...)

  • Lettre Hebdo n°544( 29 novembre 2011 )

    Le fait de la semaine : Les médecins dans le collimateur
    Tout a commencé par le rapport de « l’observatoire de la délinquance » dénonçant un doublement des agressions à l’encontre des médecins. Ensuite, avec l’arrivée des feuilles d’impôts, on a vu s’appliquer une double peine fiscale pour les médecins en groupe, taxés sur la société civile de moyens et sur leur surface individuelle. Dans un même élan, Droite et Gauche annoncent une mise à la diète, et pour longtemps, du budget de la Sécurité Sociale, bien (...)

  • Lettre Hebdo n°543( 22 novembre 2011 )

    Le fait de la semaine : Un ONDAM inéquitable
    Le plan de rigueur aura une conséquence immédiate. Les différentes mesures d’économies supplémentaires vont supprimer le semblant d’équité entre l’Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) de Ville et de l’Hôpital. Fixé à 2,7 % pour les deux secteurs, après être passé à l’essoreuse rigoriste, le résultat est que l’ONDAM passe à 2,3 % pour l’Hôpital et à 2,1 % pour la Ville. Fin de l’équité, fermez le ban. Face à ces chiffres particulièrement bas, on (...)

  • Lettre Hebdo n°542( 15 novembre 2011 )

    Le fait de la semaine : Revoilà la liberté d’installation !
    Nouvel assaut médiatique contre la liberté d’installation : « Le Journal du Dimanche » ; aujourd’hui sur Arte, le problème de la répartition des médecins est à nouveau mis sur la table. On ne se contente plus de stigmatiser la répartition géographique, on s’attaque à la concordance entre la disponibilité de la population et celle des médecins.
    Il faut que l’amplitude d’ouverturecorresponde aux modifications de vie et que les horaires d’accueil (...)

  • Lettre Hebdo n°541( 8 novembre 2011 )

    Le fait de la semaine : Un coup de froid sur la Convention ?
    Le Politique a fait son choix. Face à la crise de la dette souveraine et de la zone Euro, il compte abaisser l’Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) pour 2012. Il tombera de 2,8 % à 2,5 %. Quelque chose comme 700 millions d’économies supplémentaires.
    En pratique, on ne connaît pas les mesures dans le détail. Quelles seront les conséquences sur les médecins dans une période de difficultés sociales où leur proximité (...)

  • Lettre Hebdo n°540( 25 octobre 2011 )

    Le fait de la semaine : vous avez dit « accès aux soins »
    L’accès aux soins est mis en cause dans beaucoup d’études. Il parait, dans une étude sérieuse de l’Union Régionale des Professionnels de Santé de Languedoc Roussillon que la première cause qui rebute les patients face aux soins, c’est le temps d’attente pour consulter. Bizarre alors que la tendance actuelle pour les Généralistes serait plutôt de s’organiser en rendez-vous pour permettre un meilleur confort aux patients. Ne faut-il pas parler (...)

  • Lettre Hebdo n°539( 18 octobre 2011 )

    Le fait de la semaine : carton jaune à l’immobilisme
    Une fois la convention signée, la convention commence. Il faut continuer à la travailler. Les syndicats sont d’ailleurs là pour honorer leur signature et pour aiguillonner l’autre signataire. Et surtout éviter de dévoyer le texte. La Caisse d’Assurance Maladie fut par le passé particulièrement efficace … pour trainer des pieds. Pour cette raison, la CSMF sort un carton jaune pour éviter de retrouver les dérives du passé. Nous devons pousser le feu (...)

  • Lettre Hebdo n°538( 11 octobre 2011 )

    Le fait de la semaine : Polémique inutile ?
    Le Conseil National de l’Ordre des Médecins a rendu son avis sur la Convention. Le responsable de l’exercice professionnel de notre institution ordinale a cru bon de tenir des propos acerbes et déplacés contre les syndicats, allant au-delà de cet avis. Le Conseil l’a d’ailleurs recadré en sortant un communiqué de presse pour rappeler que son expression tenait dans l’avis circonstancié qu’il avait écrit, et non dans des exégèses personnelles. Ceci légitime (...)

  • Lettre Hebdo n°537( 4 octobre 2011 )

    Le fait de la semaine : l’UNOF-CSMF soulève un lièvre sur les ALD
    On le sait, les Affections de Longue Durée coûtent cher. C’est d’ailleurs pour cela qu’elles bénéficient d’une prise en charge à 100%. Le nettoyage est en cours. L’Hypertension artérielle a été retirée de la liste. Plus fort, les cancers stabilisés non traités ne font plus partie de l’ALD, seul le suivi reste dans l’ALD. Ce qui obligerait les médecins traitants pour chaque examen de bien préciser qu’il s’agit d’un suivi d’ALD en faisant un (...)

  • Lettre Hebdo n°536( 27 septembre 2011 )

    Le fait de la semaine : la Convention au Journal Officiel
    Quand l’Etat veut, il peut. Aucun délai supplémentaire que ceux légaux pour la parution de la Convention Médicale. La parole donnée va pouvoir être appliquée à condition de respecter pour un certain nombre de mesures les fameux stabilisateurs économiques. Ils ont pour rôle de retarder de 6 mois toute nouvelle mesure tarifaire, conditionnée à un avis favorable du comité d’alerte. Nous nous étions élevés contre cette mesure sans succès.
    De (...)

  • Lettre Hebdo n°535( 20 septembre 2011 )

    Le fait de la semaine : Réforme du médicament, une complication de plus ?
    La loi qui porte réforme de la chaine du médicament suite à l’affaire du Médiator risque de compliquer la vie des médecins libéraux. L’UNOF-CSMF avait déjà alerté sur un certain nombre de difficultés pratiques lors des Assises du Médicament. Si on reste dans une solution rigide à savoir l’inscription sur l’ordonnance pour chaque prescription hors Autorisation de Mise sur le Marché (AMM), certaines ordonnances risquent de ne pas être (...)

  • Lettre Hebdo n°534( 14 septembre 2011 )

    Le fait de la semaine : Les mauvaises idées de la Cour des Comptes
    Dans son rapport sur la Sécurité Sociale, la Cour des Comptes aborde le problème de la démographie. Les vieilles mauvaises recettes recuites sont proposées. En descendant les mesures actuelles, la Cour ne trouve rien de mieux que de proposer la mesure la plus inéquitable : moduler la prise en charge des cotisations sociales y compris pour les médecins installés en diminuant cette prise en charge dans les zones sur-dotées. La Cour (...)

  • Lettre Hebdo n°533( 6 septembre 2011 )

    Le fait de la semaine : secteur optionnel, victime collatérale du plan de rigueur ?
    Suite au plan de rigueur pour lutter contre les déficits abyssaux de l’Etat et de la Sécu, les mutuelles montent au créneau. Explication : la taxe qui s’applique sur les contrats responsables, ceux qui respectent le parcours de soins, devrait être doublée. Cette ponction de plus d’un milliard d’euro entraine une vive réaction de la Mutualité. De fait, on peut comprendre cette grogne. Mais à mots couverts, la (...)

  • Lettre Hebdo n°532( 30 août 2011 )

    Le fait de la semaine : la Convention, la Crise et la Rigueur.
    Cet enchainement temporel résume l’été syndical. En soutenant la signature de la Convention Médicale par la CSMF, signature syndicale quasi unanime, l’UNOF a pris le parti de préserver l’existant et d’introduire pour la Médecine Générale une valorisation de la qualité, actuellement pratiquée, et de celle qui va encore améliorer l’exercice. Le catalogue des nouvelles mesures aura le temps d’être déroulé d’ici l’application pleine et entière (...)

  • Lettre Hebdo n°531( 26 juillet 2011 )

    Une signature de raison
    Le contexte national et international a beaucoup influé sur la négociation conventionnelle. On peut trouver là une des pistes qui explique la signature majoritaire des syndicats médicaux, un peu à l’instar des infirmiers. Mais ce serait une approche très restrictive de la convention qui vient d’être signé. Elle apporte une vision non pas nouvelle mais complémentaire de l’exercice des médecins libéraux et particulièrement des spécialistes en médecine générale. Hélas, elle oublie (...)

  • Lettre Hebdo n° 530( 19 juillet 2011 )

    Une convention, cette semaine ?
    C’est ce que semble penser le Directeur de l’Assurance Maladie. Pourtant le texte qui nous est proposé, et qui a déjà été modifié, présente encore beaucoup de lacunes, particulièrement sur la rémunération. Si certains aspects sont plutôt favorables au rôle central du médecin traitant généraliste, on est loin du compte sur ce qui est le centre de la valorisation de notre métier à savoir la consultation. Comme souvent, on parle beaucoup de solutions de remplacement sans (...)

  • Lettre Hebdo n°529( 5 juillet 2011 )

    Un texte incomplet et non chiffré
    La Caisse a donc remis un texte conventionnel. En ce temps de Baccalauréat, on peut se permettre de porter une appréciation. Arrivé à l’épreuve avec le commentaire « doit faire ses preuves à l’examen », il faut reconnaitre que le candidat déçoit. Epreuve de Math séchée : aucun chiffre. Beaucoup de philosophie mais peu de clarté.
    On est plus dans les ténèbres du Moyen Age qu’au siècle des Lumières. Peut être que la négociation qui doit normalement débuter éclairera le (...)

  • Lettre Hebdo n°528( 28 juin 2011 )

    Tour de chauffe ?
    La première séance de négociation a été centrée sur le Secteur Optionnel. Elle s’est achevée par le départ prématuré et chafouin de l’Union Nationale des Organismes d’Assurance Maladie Complémentaire (UNOCAM) du fait de la disparition d’un article de la Loi Fourcade lors du passage à la Commission des Affaires Sociales du Sénat. La négociation aurait pu commencer sous de meilleurs auspices. On a abordé trois professions (chirurgie, anesthésie, gynéco-obstétriciens). Même si le problème (...)

  • Lettre Hebdo n°527( 21 juin 2011 )

    Convention : un nouveau départ ?
    La Convention qui se négocie va s’appliquer, si elle est signée, pour cinq ans. Elle aura donc tout le temps pour s’installer et pour évoluer. Sinon, on restera sur le règlement arbitral, figé et sclérosant. Sans investissement, le système ira à la déliquescence, la retraite dans sa partie ASV (soit 40 % de notre retraite) disparaitra. Une convention, c’est un équilibre entre des objectifs non pas opposés mais divergents. Sans une réelle prise de conscience de la (...)

  • Lettre Hebdo n°526( 14 juin 2011 )

    Le temps perdu ne se rattrape jamais.
    Nous vivons tout au long de cette négociation conventionnelle la conséquence de quelques années d’impérities politiques. Le constant retard accumulé au fil des ans, que ce soit dans la rémunération ou dans la réforme organisationnelle (la seconde étant la conséquence de la première), augmente la hauteur de la marche à franchir à chaque round conventionnel. Les pouvoirs publics peuvent après se lamenter sur l’état de la profession, sur l’abandon des (...)


Cliquez pour passer d'une série à l'autre:
|1-20 |21-40 |41-60 |61-80 |81-100 |101-120 |121-140 |141-160 |161-180 |181-200 |201-220 |221-240 |241-260 |261-280 |281-300 |301-320 |321-340 |341-360 |361-380 |381-400 |401-420 |421-440 |441-460 |461-480 |481-500 |501-520 |521-540 |541-560 |561-580 |581-582

Veille WEB UNOF


CSMF

Confédération des syndicats médicaux français :
La CSMF est une confédération de syndicats départementaux regroupant généralistes et spécialistes. Elle fédère deux structures nationales, l’UNOF pour les généralistes et l’UMESPE pour les spécialistes. L’UMESPE regroupe elle-même plus de 33 syndicats de spécialité. Elle représente et défend aussi les médecins à exercice particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.


Haute Autorité de Santé - Haute Autorité de Santé Page d’accueil - Accueil - Accueil 2012

La HAS est une autorité publique indépendante qui contribue à la régulation du système de santé par la qualité. Elle exerce ses missions dans les champs de l’évaluation des produits de santé, des pratiques professionnelles, de l’organisation des soins et de la santé publique

Espace privé // Porte documents // Conception & développement du site de l'UNOF 2002->2013- Maurice BINIASZ